Emploi et Formation: le FMI au chevet des jeunes entrepreneurs sénégalais

Posté dans : Uncategorized | 0

Promouvoir l’emploi des jeunes afin de réduire le taux de chômage au Sénégal en les offrant une formation de qualité tel est l’objectif visé par Mamadou Diop, président directeur général de l’institut supérieur d’entrepreurship et de gestion (ISEG), et par ailleurs président de la fédération des établissements privés d’enseignement supérieur(FEPES).

C’est dans ce cadre qu’il a organisé une conférence publique ce samedi 17 septembre à l’UCAD sur le thème,« emploi des jeunes et émergence économique». Ce rendez de partage et de recevoir est animé par le directeur général adjoint du FMI, M. Mitsuhiro Furusawaen, présence du représentant du ministre de l’enseignement supérieur, le professeur Sangharé, et M. Boileau Lokore représentant résident au Sénégal du FMI.

Une occasion saisie par les étudiants qui sont venus nombreux assister à cette rencontre. Ainsi, ont-ils posé leurs préoccupations et suggestions liées à l’emploi des jeunes qui est « un fléau inquiétant au Sénégal», selon le directeur général adjoint du FMI.

Par ailleurs M. Mitsuhiro Furusawaen a évoqué les bonnes relations qu’entretiennent  le Fond Monétaire International et le Sénégal, « le FMI est et reste toujours un partenaire privilégié du Sénégal» a-t-il dit.

Selon toujours lui, le Sénégal peut réussir son programme du plan Sénégal émergent grâce à sa stabilité politique  en maintenant sa situation macroéconomique et sa capacité humaine, il ajoute que «le rôle du FMI est d’écouter les populations afin de pouvoir subvenir aux besoins en fonction de la politique du pays membre de l’organisme monétaire», a déclaré M. Furusawa, répondant aux questions  liées au financement de projets posées par les étudiants.

Pour le directeur de l’ISEG «l’emploi des jeunes est un véritable épiphénomène que nous rencontrons et il faut trouver des solutions ». Un pays a  besoin de sa jeunesse pour se développer à en croire M. Diop « la solution c’est la formation des jeunes, nous pouvons parvenir à l’insertion des jeunes pour réduire le chômage ».

Très satisfait de cette rencontre qui a réuni les jeunes  et l’équipe du FMI pour réfléchir sur la problématique de l’emploi des jeunes, M. Diop  a estimé qu’«il compte organiser d’autres rencontres pareilles afin de permettre aux jeunes d’avoir le maximum d’informations ».

Répondre