MAITRISE D’ŒUVRE TECHNIQUE ET SOCIALE DES MESURES DE REHABILITATION ECONOMIQUE ET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES PERSONNES AFFECTEES PAR LE PROJET DE REHABILITATION DU LOT 1 DE LA RN6

posted in: Uncategorized | 0

Le 16 septembre 2009, le Sénégal a bénéficié d’un don (Compact) de plus de 540 millions de dollars (270 milliards de F.CFA) du Millenium Challenge Corporation (MCC) pour une durée de 5 ans, destiné à financer des investissements structurants.  Une partie des fonds du Compact du Sénégal est consacrée au financement du projet de réhabilitation de la RN6 entre Ziguinchor et Vélingara, avec comme objectif de réduire les coûts des transports et d’améliorer l’accès aux marchés nationaux et internationaux.

Les travaux de réhabilitation du lot 1 (Section Ziguinchor – Tanaff) de la RN6 ont entrainé des déplacements physiques et économiques d’envergure, ce qui a affecté les capacités productives des PAP. Ainsi, au-delà des compensations numéraires déjà mises en place au bénéfice des PAP et celles en nature en cours, le MCA-Sénégal s’est engagé à mettre en œuvre trois (03) programmes d’appui sous forme de mesures de réinstallation ayant chacun des cibles particulières. Ces programmes se présentent comme suit :

  1. Le Programme1 : de restauration des moyens de production agricole destiné aux personnes qui ont perdu des terres et qui souhaitent reprendre des activités de production notamment le maraîchage ;
  2. Le Programme2 : de réhabilitation économique basée sur l’entreprenariat privé par le développement des microprojets et des AGR
  3. Le Programme3 : de renforcement des capacités des PAP. C’est un programme transversal aux deux autres programmes

1.1.  Rappel du PAR du Lot1

Le Plan d’Action de Réinstallation (PAR) du lot 1 qui couvre la section Ziguinchor-Tanaff révèle l’existence de divers impacts sur les personnes et les biens occasionnant des déplacements économiques et physiques des populations. Au total, il a été recensé une population de 1.722 Personnes Affectées par le Projet (PAP) sur le Lot1 de la RN6.

Les PAP recensées ont reçu une compensation équivalente pour la ou les pertes directes causées par le projet. Ces compensations individuelles sont soit financières (suivant des barèmes d’évaluation bien définis dans le PAR), soit en nature avec un remplacement à neuf des structures perdues. Cependant pour compenser ce risque, le PAR a prévu la mise en œuvre de mesures d’accompagnement complémentaires pour apporter un appui supplémentaire aux PAP durant la phase post indemnisation.

Ces mesures sont déclinées en 03 composantes présentées ci-après :

Composante  1 :

Programme de restauration des moyens de production agricole est basé sur une approche par communauté de PAP et par village. Il a pour cible 889 PAP de la catégorie agricole qui ont subi des pertes de terres agricoles exploitées ou non.

Une personne affectée qui choisira de participer au programme de restauration des moyens de production agricole disposera  d’une parcelle dans un jardin maraîcher identifié dans son village ou au niveau du village le plus proche. Ce jardin sera aménagé et sécurisé par le projet.

Le Programme de restauration des moyens de production agricole garantit une superficie équivalente à la superficie de terre impactée. En plus il fournira un encadrement technique et organisationnel aux PAP bénéficiaires. Des formations théoriques et pratiques, sur la production, la transformation et la commercialisation des produits seront offertes également aux PAP. Ces formations porteront sur les variétés choisies par les PAP dans chaque localité cible.

Avec l’appui du projet, les PAP bénéficiaires pourront se regrouper en vue d’assurer une gestion plus efficace de leur bloc maraîcher. L’objectif principal de ce programme est de permettre aux PAP de maximiser les revenus générés par leurs activités maraîchères, de favoriser leur sécurité alimentaire et de veiller à ce qu’ils puissent continuer à produire après le projet.

Composante 2 :

Programme de réhabilitation économique : il est basé sur l’entreprenariat privé. Il vise à accroître les revenus tirés des activités économiques des PAP ou à développer une nouvelle activité génératrice de revenu, notamment par le développement des activités alternatives génératrices de richesses. Ce programme a pour cible  potentielles, 833PAP réparties comme suit :

PAP PROGRAMME ECONOMIQUE TOTAL PAP
Agricole 336
Agricole Vulnérable 202
Places d’Affaires 132
Places d’Affaires Vulnérable 16
Habitat 28
Habitat Vulnérable 5
Marché 109
Marché Vulnérable 5
Total 833

Il offrira également à chaque PAP un appui individuel afin de l’aider à développer un plan d’affaires, à faire démarrer un microprojet de son domaine actuel d’activité ou dans un secteur prometteur tel que l’aviculture, l’embouche ou la transformation des produits agricoles.

Sur la base de ce plan d’affaires, le MCA-Sénégal offrira une subvention maximale de 250 000 F CFA (un financement non remboursable) qui permettra à la PAP de démarrer l’activité qui l’intéresse ou de renforcer l’activité qu’elle pratique déjà. Le projet aidera les PAP concernées à fructifier leur investissement initial afin d’accroître leurs revenus et de rendre le microprojet compétitif. Ce qui facilitera la continuité du micro projet à la fin de la période de subvention.

Composante 3 :

Programme de renforcement des capacités des PAP. Il a pour cible l’ensemble des 1722PAP de la RN6 et éventuellement les nouvelles PAP qui seront enregistrées dans le cadre du traitement des réclamations, toutes catégories confondues. Les femmes sont particulièrement visées par ce  programme afin de leur  permettre de renforcer le  leadership féminin au sein des ménages.

Ce programme compte offrir à toutes les PAP des formations innovantes qui les aideront à identifier les opportunités d’affaires dans leur région, à se préparer à profiter de ces opportunités en puisant dans les compétences qu’elles possèdent déjà et à se familiariser à toutes les facettes de la gestion d’une entreprise de façon à en assurer sa rentabilité.  Les PAP pourront participer elles-mêmes aux formations ou désigner un membre de leur ménage. La participation des femmes est encouragée ; ce qui justifie l’organisation des ateliers de formation au niveau des villages (proximité avec les cibles).

Le mandat confié au groupement RADI / HOPE’ 87 à travers le Marché N° MCA-S/ESA/2014/020consiste à mettre en œuvre les programme 2 et 3.

  METHODOLOGIE D’ELABORATION DU RAPPORT FINAL

Le rapport final des prestations du groupement RADI HOPE’87 est une compilation des données et résultats obtenus par le groupement durant la période de Novembre 2014 à Août 2015. Il s’agit donc de passer en revue l’ensemble des activités réalisées et de faire une analyse des résultats obtenus dans chaque activité. Le rapport de fin de mission aura pour cadre référentiel les rapports mensuels, les livrables contractuels et le rapport de démarrage. Les écarts seront appréciés en fonction des Termes de Références assignés à l’ONG économique. Les grandes étapes dans l’élaboration de démarrage sont :

  • Compilation des rapports mensuels et exploitation des résultats ;
  • Complication des rapports contractuels (les livrables clés) ;
  • Feed-back du MCA sur les activités ;
  • Analyse des informations et revu de la pertinence ;
  • Elaboration du rapport de fin de mission .

La liste des étapes n’est pas exhaustive. L’ONG a aussi utilisé les comptes rendus de missions et les notes d’informations.

Leave a Reply